Paroisse catholique Saint-Paul-des-4-Vents : bienvenue !
Paroisse catholique Saint-Paul-des-4-Vents : bienvenue !

Au service des personnes détenues et de leurs familles

Dieu existe, je l’ai rencontré… en prison !

 

Sœur Marie-Françoise, Petite Sœur de l’Evangile à Bonnefamille, nous livre quelques « perles » vécues en prison :

 

   «« Je revois l’émerveillement de D., quand nous échangions sur l’évangile de l’apparition de Jésus ressuscité à Marie-Madeleine. En entendant la phrase : « Va dire à mes frères que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu », il restait tout interloqué et buvait littéralement cette parole. « Quoi, il nous appelle "ses frères"… Dieu, c’est aussi notre Père à chacun …!?!? C’est formidable ! Quand on lit tout seul, on n’y comprend rien, mais, avec vous, on comprend plein de chose. ».

   H., quant à lui, avoue : « C’est une chance pour moi d’être en prison. On m’a donné une bible et en lisant les 10 commandements, je me suis rendu compte que j’avais fait tout l’inverse… ça m’a donné des repères. J’ai commis des erreurs, je le reconnais, mais c’était aussi parce que je manquais d’estime de moi ; mais maintenant, je vais prendre un autre chemin… ».

   Le jour des Rameaux, devant une grande croix de Taizé disposée à terre sur un tissu rouge, une trentaine de personnes détenues, tous agenouillés là autour de la croix, en grand silence. La lumière des lumignons disposés par chacun sur le tissu rouge traduisait la prière qui s’élevait…

   « C’est la première fois que j'entre dans une prison. Cela m’a touchée d'y célébrer l’Eucharistie, la présence de Jésus dans ce lieu-là… Cela me fait comprendre, sentir l’amour de Dieu ! C’était une très belle expérience avec les personnes détenues : de voir la joie sur leurs visages… » : ainsi s’exprimait une personne venue pour la première fois à une célébration à la prison de Saint-Quentin-Fallavier… Les hommes détenus sont eux-mêmes très touchés que des chrétiens/chrétiennes prennent du temps pour venir les rencontrer.

   Oui, Dieu existe, je l’ai rencontré… en prison ! »»

 

Pour que cette rencontre des personnes détenues avec le Seigneur puisse avoir lieu, Il y a besoin de  volontaires qui acceptent de donner un peu de leur temps… Les possibilités sont multiples, à l’extérieur comme à l'intérieur de la prison :

  • Aumônerie catholique, participation à : 

Célébrations dominicales : 1x/mois ou occasionnellement

Groupe Bible : 2h le samedi matin tous les 15 jours

Animation d’un atelier : musique, chant, icônes, ou autre suivant vos talents

Aumônier bénévole : rencontre individuelle des détenus et/ou animation d’un groupe  

Contact : mfbreaud@laposte.net  |  06 41 67 67 11

  • L’association TOTEM (aconfessionnel) :

Accueil des familles qui viennent visiter au parloir un proche incarcéré. 

Dans un local extérieur de la prison : présence, services, infos, soutien…

Par demi-journée au choix.

Contact : briand_genevieve@hotmail.com  |  06 11 77 63 32

 

  • Visiteur de prison (aconfessionnel) : 

Rencontre individuelle en parloir http://www.anvp.org/ 

Contact : patrickjacquot38300@gmail.com

  • Randonnées avec des personnes détenues

Un lundi par mois, sauf l'hiver
Contact : chathug38@gmail.com  |  06 34 26 72 46

 

  • Gérer la bibliothèque de la prison :

3 h / semaine

Contact : jean-marie.claeys@sfr.fr

  • Et beaucoup d’autres aides : 

Financière, accompagnement en voiture, soutien aux sortants de prison, courrier, prière… 

Contact : jean-marie.claeys@sfr.fr  |  06 33 43 08 57

Témoignage d'un détenu sur la marche de cet été sur le chemin de Compostelle.

 

20/24-08-2018

Les aventures de JIPEKAJOYOUN

sur le chemin de COMPOSTELLE 

le GR 65

 

 

Un départ quelque peu retardé d’une heure environ

Enfin on se met en route pour une belle expédition

Quatre jours de marche et un peu de route

Chacun de nous est prêt il n’y a aucun doute.

 

Le voilà ce fameux GR 65, ce rebelle

Il attire du monde ce chemin de Compostelle.

Sac à dos, bouteilles pleines, gonflé à bloc, chaud devant

La marche c’est bon pour la santé dit-on souvent.

 

19 km dans l’après-midi sous un chaud cagnard

On parle, on rit, on médite sans oublier de boire

Courage on aura le gite et le couvert ce soir

Une douche, un bon repas, allez les gars !

 

Réveil, les muscles sont quelque peu douloureux

Le parcours du jour est longuement expliqué

Zut ! Encore des côtes, des pentes … on a du mal à réaliser

Mais bon on nous assure un paysage de toute beauté

Chouette alors on va en avoir plein les yeux.

 

Quelle superbe région qu’est cet AUBRAC

La traversée à pied fait des marcheurs des cracks

Montagneuse, verdoyante, caillouteuse, caractérielle

Par fierté les vaches ont paré leurs yeux de rimmel

 

C’est reparti une journée de plus à marcher

Bobos soignés, un chouia fatigués, mais toujours prêts

Attention rappel important remplir sa bouteille d’eau

D’autant que le soleil risque de taper fort là-haut.

 

Toujours dans l’AUBRAC au cœur de l’AVEYRON

On apprend que ce soir on dormira dans un buron

L’idée nous surprend, mais on y fonce tout de go

Et puis en prime on nous promet un super aligot.

 

Cette soirée restera dans nos esprits à jamais gravée

Nous avons fait une belle rencontre, monsieur ANDRE

Intarissable sur le fromage, l’AUBRAC, ses animaux

Il nous a généreusement concocté un délicieux aligot.

 

Nouvelle journée un parcours plus difficile

La suée est promise mais personne se défile

Waouh ! Bon sang ! Elle est raide cette grimpette

Sûr, certains parmi nous ne seront pas à la fête.

 

Ca y est, satisfaction, on est arrivé tous là-haut

Au sommet il y a une vierge au sourire mystique

Le souffle court nous admirons la vue fantastique

Le silence se fait, mon Dieu que c’est beau.

 

Direction CONQUES, ultime étape avec son abbatiale

Encore 22 km, la troupe a un excellent moral

Nous apprenons qui est Ste FOY la bienheureuse

Mais il nous reste à faire la descente vertigineuse

 

Le regard ébahi par ce village médiéval

Le temps s’est arrêté au pied de l’abbatiale

Un retour sur le passé c’est merveilleux

Vite une douche, un repas, on a hâte de visiter les lieux.

 

Le tympan de l’abbaye est plus que surprenant

On nous en dira plus, nous sommes impatients

Voilà le soir, un frère nous narre l’histoire de Ste FOY

Il nous enchante avec une pointe d’humour comme il se doit.

 

On l’écoute, nous sommes plus que fascinés

Pèlerins, marcheurs, visiteurs, tous bouche bée

L’histoire, les lumières, le concert, un vrai régal

C’est sûr ils ont su sublimer leur abbatiale.

 

Puis c’est le retour, la tête pleine de souvenirs

Certains dorment, d’autres lâchent des soupirs

Nous avons vécu une tranche de vie extraordinaire

Partagée avec humilité, tous camarades solidaires.

 

Hélas, les arbres, les vaches tout a disparu

Devant nous les barbelés, ces murs froids et nus

Vous avez compris nous sommes détenus

Au centre pénitentiaire nous voilà revenus

 

 

« C’était le DEAL »

 

Voilà la belle histoire est finie mais auparavant

Je tiens à remercier sincèrement et chaleureusement

Les gens qu’ils soient surveillant ou accompagnants

Qui généreusement nous ont donné de leur temps

 

JIPEKAJOYOUN

Un nom que vous ne connaissez pas 

et pourtant c’est bien nous.

 

JiPé : l’exubérant, toujours le mot pour rire, parfois un peu envahissant… (il le sait mais bon…)

Ka : des bras aussi longs que ses jambes, généreux dans l’effort comme dans la vie, un bon gars quoi.

Jo : un visage d’ado mais déjà meurtri par la vie. Il a toujours le sourire, je lui souhaite le meilleur.

Youn : l’élégant timide, très introverti, il parle peu mais bien, il s’en sortira, j’en suis certain

 

Tous ces garçons ont effleuré le GRAAL !

LA LIBERTE

 

D’avoir marché avec eux est pour moi un honneur, une fierté

Merci pour ces moments merveilleux.

 

Nous étions des détenus ayant obtenus une permission de 4 jours pour aller marcher sur les chemins de Compostelle, en cela accompagnés par :

 

S : le surveillant qui avec sa bonhommie a su faire oublier son statut tout en assurant sa mission

JPaul : l’organisateur aussi généreux pour nous sustenter que pour nous faire souffrir avec ces côtes pentues ( ?) à franchir

Gér : le GPS humain, un pro de la marche, son record plus de 2500 km de chemin de Compostelle qu’il a fait plusieurs fois, avec un cœur aussi grand que sa taille !

JPierre : une force de la nature, plus de 70 ans, il a crapahuté avec des « mômes ». Des mains énormes qu’il n’hésite pas à vous tendre pour vous aider.

Pat : le bon samaritain (il est aumônier), son coté écolo avec ses lunettes bleues. Toujours prêt à vous expliquer mais surtout à vous écouter, un pro de la photo, un artiste en somme.

 

A ces belles personnes qu’elles sachent que nous ne les oublierons jamais car sans nous juger, tout en simplicité elles nous ont beaucoup apporté.

 

Sur le chemin de Compostelle règne un esprit empreint de solidarité. L’hospitalité, certes est commerciale. Mais entorse à l’économisme je ferais un petit parallèle avec une retraite spirituelle faite quelques jours avant la marche :

 

            A nos accompagnants : 

« Vous êtes, messieurs, les touaregs d’une oasis chaleureuse dans le désert glacial du monde carcéral. »

 

Un grand merci à l’aumônerie, à la direction, au SPIP, à l’ARA, la JAP

Et haut les cœurs

Tous avec moi chantez

ULTREÏA, ULTREÏA !...

 

PS : je souhaite au prochain groupe autant de plaisir que nous.

 

 

JP – KA – JO - YOUN

Nos coordonnées

Centre Paroissial Saint-Paul

1 carré Léon Blum

38090 Villefontaine

 

tel: 04 74 96 42 37

      06 49 32 12 42
   (voir les
horaires du secrétariat)

email: sp4v.paroisse@gmail.com